Le blog d'Agnès de La Féline

Hugo Arcier

J’ai rencontré Hugo par l’intermédiaire d’une amie musicienne, Vanessa Chassaigne. Son œuvre personnelle, une réflexion audacieuse sur la 3D, dont il est un des techniciens actuels les plus doués, est exposée en ce moment au centre de création numérique Le Cube. J’ai eu la chance de collaborer avec lui pour une de ses œuvres : le film Nostalgia for nature, en rédigeant le texte et en enregistrant la voix off qui accompagne ces images.

Voici le film dans son intégralité :


Le texte, que j’ai écrit, et que je dis à l’image : 

« Il y a ce mot d’Héraclite qui dit que 

La nature aime à se cacher Je l’imagine occulte 

Aux abords des villes 

Tapie sous les lames de fréquences du trafic

qui ne s’entend plus vibrer 

Chassée par les feux géométriques de la métropole… 

… où je me cache, moi aussi 

Dans un espace calculé 

Dont je connais la clé 

Dans le bleu luminescent d’une forêt algorythmique, 

J’ai le soupçon de ce que j’ignore, 

Je touche aux extrêmes comme à l’introspection 

Entre deux surfaces, je modélise une profondeur 

Je voudrais qu’elle me happe 

Elle me ramène au seuil 

Encore, Je dois me souvenir du but 

Où mène ce bois ? 

Myxomécètes, helytricia calyculata, stemonitis, physarum polycephalum 

Je crois que rendue à elle-même, 

La nature mutante est d’un rouge orangé 

J’ai guetté son génie dans des palpitations cellulaires, 

Dans la croissance obscène et pure 

Où je l’ai vue défier le temps Inventer les signes de la puissance, 

Entrer dans le champ de mes cauchemars. 

J’avais enfant trois scarabées 

Une Lucane cerf-volant : Lucanus Cervus 

Un scarabée rhinocéros : Oryctes nasicornis 

Et le troisième dont j’ai oublié le nom 

Mêlés dans ma mémoire, ils se composent en totem. 

Dans le sous-bois de Valergues, au fond de l’Aveyron 

L’image fixe du passé est traversée d’un souffle d’air 

Je sais qu’à cet instant une forme triomphe de sa tendance au flétrissement. 

Et l’obscurité s’allume 

Le bois humide invente, mutatis mutandis, une idée du feu. 

La nature mutante est d’un rouge orangé 

La nature mutante est d’un rouge orangé 

La nature mutante est d’un rouge orangé (…) 

Il fait toujours nuit dans ma mémoire 

Un soleil lunaire m’indique une voie 

Je ne sais s’il annonce un nouveau jour 

Ou s’il vient du passé. »

At Elektra Opening – Montréal

Diffusions : Du 22 au 27 septembre 2014, Shortvisions, International short film festival, Ningho, Chine Du 21 février au 19 mars 2014, « Imaginary : Aesthetics of the virtual and perception of the reality », PrimoPiano LivinGallery, Lecce (Italie) Du 12 au 17 novembre 2013, Interfilm International Short Film Festival Berlin Du 16 au 25 octobre 2013, Séoul International New Media Festival (NeMaf) Du 6 au 9 septembre 2013, Ars Electronica Festival, Linz, Autriche Du 18 au 14 août 2013, Anima Mundi, programmation « galerie », São Paulo, Brazil Du 2 au 11 août 2013, Anima Mundi, programmation « galerie », Rio de Janeiro, Brazil Du 28 juin au 1er septembre 2013, « Le voyage », Nantes, France Du 15 avril au 15 mai 2013 : ON/Gallery, Pékin. Jeudi 2 mai à 21h 2013: Festival Elektra, Montréal. Du 7 au 10 mars 2013 : Lille Art Fair. Du 7 février au 27 juillet 2013 : Exposition personnelle de Hugo Arcier « Nostalgie du réel » au Cube.

Presse sur Nostalgia for nature.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s